En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience.

Mon panier

Favoriser les interactions entre enfants

14,50 €

Spécifications

Favoriser les interactions entre enfants
Jean-Pierre Feutry (dir.)
2017
175

La « socialisation » des jeunes enfants accueillis en établissement d’accueil de jeunes enfants n’est pas le simple effet d’un contexte extérieur à l’enfant qui lui permet d’en fréquenter beaucoup d’autres, c’est un processus qui met en permanente interaction le développement des compétences internes de l’enfant et les opportunités d’expériences fournies par l’environnement. Les professionnels de la petite enfance savent bien que les interactions entre jeunes enfants passent par différentes phases dont une période souvent difficile dans la deuxième année, avec l’apparition de nombreux conflits. Ils doivent en permanence relever le défi de créer un environnement humain et matériel favorable à une cohabitation harmonieuse de ces très jeunes enfants en pleine découverte d’eux-mêmes et des autres.
Sous l’impulsion du Centre régional de formation des professionnels de l’enfance de Lille, une démarche de recherche collaborative a été lancée sur ce sujet, associant cadres pédagogiques, étudiants et professionnels.
Les travaux de recherche transmis par A-M. Fontaine ont permis d’aborder la salle de jeu comme un « espace écologique » et de réfléchir à l’impact de l’aménagement de l’espace de jeu, question récurrente chez les professionnels. De plus, A-M. Fontaine propose aux professionnels une méthodologie de « chercheur » basée sur « l’observation-projet », démarche de recherche-action qui peut s’appliquer à toute question que se posent les professionnels sur les enfants ou les situations vécues au quotidien.
Ce livre retrace l’aventure de cette recherche de terrain à travers quatre expériences. Le souhait des professionnelles et membres de l’équipe pédagogique du CRFPE, qui témoignent de leurs tâtonnements et de leurs découvertes, est bien sûr de donner envie à d’autres professionnels de la petite enfance de devenir « chercheurs » eux aussi, de se lancer dans des expériences d’observation en équipe qui leur permettront de mieux accompagner les enfants.

Pour aller plus loin ...